Historique

Historique de l'AJAR

L’AJAR, initialement association auprès des jeunes et adolescents de la rue, est créée en 1975 par Henri HESSE, aumônier auprès des détenus de la maison d’arrêt. L’objectif initial est de trouver et de fédérer des familles susceptibles d’accueillir  des jeunes majeurs dans le cadre de mesures alternatives à la détention.

Progressivement l’association se développe et trouve des partenariats auprès des services de l’Etat. Elle prend la forme d’une structure professionnelle avec la création de différents services et établissements :

  • Un CHRS  (centre d’hébergement et de réinsertion social) en 1978
  • Un service socio-judiciaire d’abord à Valenciennes en 1985 puis à Cambrai en 1990
  • Un accueil de jour en 1986
  • En 1990, Un service d’aide aux victimes à Valenciennes et à Cambrai et un centre de lutte contre l’illettrisme et de formation.
  • En 1993, un centre d’adaptation à la vie active et une auto-école associative

Le secteur social est mouvant et nécessite des adaptations permanentes aux réalités sociales, politiques et économiques. Le service de lutte contre l’illétrisme et l’auto école ferment leurs portes en 1997 au regard de l’insuffisance des subventions. L’association est alors contrainte à une restructuration financière qui va se traduire par un concordat de 10 ans à dater de 1998.
C’est grâce à une mobilisation forte des bénévoles et salariés mais aussi des partenaires locaux que l’association va parvenir à reconstruire l’équilibre financier nécessaire à son inscription dans le temps.

Les différents services connaissent entre 1998 et 2010 des évolutions en terme de développement mais surtout dans la façon d’exercer les missions qui leurs sont confiées. L’AJAR connaît en outre une diversification de son activité qui nécessite de repenser son nom qui n’est plus en adéquation avec l’ensemble des missions. Elle devient en 2005 l’association pour la justice l’accueil et la réinsertion.

JusticeAccueilRéinsertion

Quelques photos